Taxe de séjour

Pourquoi une taxe de séjour ?

Créée par une loi de 1910, la taxe de séjour est instituée à l’initiative des collectivités réalisant des dépenses favorisant l’accueil des touristes. Depuis plus d’un siècle, elle n’a jamais perdu sa vocation, puisqu’encore aujourd’hui les recettes de la taxe sont affectées directement pour le tourisme.

La taxe de séjour peut être instituée par des communes et groupements de communes.

Sur notre territoire et à partir du 1er janvier 2017, c’est Dinan Agglomération qui collecte et encaisse cette taxe harmonisée et unifiée sur l’ensemble du territoire, tant au niveau des tarifs que du mode de perception.

A quoi sert votre taxe de séjour ?

Les recettes générées par la taxe de séjour sont reversées  à l’office de tourisme de l’agglomération. Ainsi le territoire dispose de moyens supplémentaires pour mettre en place des actions de qualité en faveur du tourisme (actions de communication, de promotion, de développement touristique).

Qui paie la taxe de séjour ?

La taxe de séjour est payée par chaque visiteur hébergé, directement aux établissements d’hébergements touristiques, en plus du coût de sa nuitée. Elle est calculée par personne et par nuitée et est ensuite reversée par les hébergeurs touristiques au service « taxe de séjour » de l’agglomération.

Les hébergeurs ont pour obligation d’afficher le tarif de la taxe de séjour dans leurs établissements et sur la facture remise au client, de percevoir la taxe de séjour et de tenir un registre du logeur (nombre de personnes accueillies chaque jour, le montant de la taxe perçue, le nombre de personnes exonérées…).

Les tarifs

Le code général des collectivités territoriales détermine des fourchettes tarifaires selon les catégories d’hébergements. Vous devez appliquer les tarifs qui ont été validés pour 2017 dans chaque catégorie.

Retrouvez la grille de tarifs dans l'onglet téléchargement à droite

Qui est exonéré ?

  • Les personnes mineures (-18 ans),
  • Les titulaires d’un contrat de travail saisonnier employés dans une commune du territoire,
  • Les personnes bénéficiant d’un hébergement d’urgence ou d’un relogement temporaire.

Le versement de la taxe

La taxe de séjour est annuelle, les hébergeurs et agences immobilières proposant des locations saisonnières doivent la percevoir tout au long de l’année puis la reverser par trimestre (exceptée pour les ports de plaisance pour lesquels une taxe de séjour forfaitaire est applicable du 1/06 au 30/09).

Quand la reverser ?

Tous les hébergeurs du territoire devront donc déclarer leur taxe de séjour selon l’échéancier ci-dessous :

 

Période de location

Période de déclaration et versement

Période 1

Du 1er janvier au 31 marsDu 1er au 20 avril

Période 2

Du 1er avril au 30 juinDu 1er au 20 juillet

Période 3

Du 1er juillet au 30 septembreDu 1er au 20 octobre

Période 4

Du 1er octobre au 31 décembreDu 1er au 20 janvier

Cette procédure se concrétisera par 2 relances maximum. Si ces relances ne sont pas suivies d’effets, l’hébergeur devra payer un montant de taxe de séjour établi sur un taux d’occupation estimé à 100%  sur le trimestre concerné (procédure de taxation d’office). Le Trésor Public adressera le titre correspondant à l’hébergeur et engagera les poursuites, si nécessaire.

Comment déclarer et verser ?

Vous reversez la somme due en joignant :

  • Le registre du logeur (ou document informatique équivalent) sur lequel l’hébergeur indique chaque jour le nombre de personnes assujettis/nuitées, le nombre de personnes exonérées, le montant de la taxe perçue :
    • registre au séjour destiné aux propriétaires de meublés , chambres d’hôtes, gîtes d’étape et tout autre établissement présentant des caractéristiques équivalentes,
    • registre mensuel destiné aux propriétaires des hôtels, résidence de tourisme, village de vacances, campings, auberges de jeunesse et tout autre établissement présentant des caractéristiques équivalentes,
  • L’état récapitulatif signé (déclaration sur l’honneur)

Nouveau : la déclaration en ligne

D‚claration en ligne

Depuis le 1er janvier 2017, les propriétaires ont la possibilité de déclarer leur taxe via la plateforme de télédéclaration :

https://taxe.3douest.com/dinan.php

Accessible 24/24h et 7/7j, elle permet de déclarer à son rythme et de valider au plus tard en fin de trimestre. Le règlement devra cependant se faire par chèque, espèces ou virement.

Attention : le manquement à l’une ou l’autre de ces obligations entraînera l’application des sanctions prévues par la loi, à savoir des pénalités de retard, des peines d’amendes prévues pour les contraventions de 2ème et 3ème classe, voire la taxation d’office.