Une progression du tri néanmoins des erreurs persistent

> Retour à la liste

Environnement

Depuis la généralisation des extensions des consignes de tri, en avril 2019 sur le territoire de Dinan Agglomération, les emballages collectés ont progressé de 10%.

En effet, les extensions des consignes de tri permettent de trier tous les emballages : les emballages en métal, en papier, en carton, les briques alimentaires, les petits métaux et tous les emballages en plastique (les bouteilles, les flacons, les pots de yaourts, les sacs plastiques, les barquettes).

Les usagers ont participé activement à cette réussite mais pour être encore plus performant, des erreurs de tri fréquentes peuvent être corrigées :

  • Les papiers absorbants (essuie-tout, mouchoirs, serviettes en papier) sont trop souvent retrouvés avec les emballages alors qu’ils se déposent dans la poubelle à ordures ménagères ou se compostent.
  • Les objets cassés se déposent dans la poubelle à ordures ménagères ou en déchèterie.
  • Les emballages imbriqués les uns dans les autres (des bouteilles plastiques dans des cartons, des pots de yaourts dans des boîtes de conserve…) rendent leurs recyclages impossibles. Au centre de tri, les agents n’ont pas le temps de les séparer par catégorie, ils sont alors comptabilisés en erreur de tri. Pour qu’ils soient recyclés, déposez-les un à un sans les imbriquer.

La fin de ces erreurs permettrait de diminuer le taux de refus en centre de tri, d’augmenter la qualité recyclée et valorisée.

Pour aller + loin : Les erreurs de tri génèrent des coûts élevés pour la collectivité. En effet, les déchets qui se retrouvent malencontreusement dans la collecte sélective transitent d’abord par la chaîne de tri pour être finalement écartés du tri et de nouveau transportés et traités par incinération.

bandeauweb_erreurs de tri

*à l’exception des communes collectées par le SMICTOM CENTRE OUEST : Caulnes, Plumaugat, Saint Jouan de l’Isle, la Chapelle Blanche, Guitté, Guenroc, Saint-Maden, Plumaudan.