Protéger les eaux du littoral, nous avons tous à y gagner.

> Retour à la liste

Environnement, Economie, Tourisme

La côte d’Émeraude, ses estuaires et la baie du Mont-Saint-Michel sont le siège d’activités économiques et de loisirs dépendantes d’une bonne qualité sanitaire des eaux côtières : la baignade, les productions professionnelles de coquillages ou encore la pêche à pied de loisir.

La qualité sanitaire des eaux littorales peut être dégradée par les contaminations microbiologiques. Il s’agit de pollutions d’origine fécale qui se traduisent par l’apport au milieu marin de bactéries et virus parfois pathogènes pour l’Homme. Plusieurs épisodes de pollutions ont lieu tous les ans, entraînant des interdictions temporaires de baignade, de pêche à pied, d’exploitation ou de commercialisation des coquillages.

Les sources de pollution sont aujourd’hui connues ; elles sont multifactorielles. Si l’assainissement est le principal facteur de risque, les contaminations peuvent également être liées à des rejets d’origine agricole ou à certains loisirs (rejets de caravaning, déjections canines…).

Une mobilisation collective de tous les acteurs du territoire est nécessaire pour lutter contre ces pollutions.

C’est la raison pour laquelle une campagne de sensibilisation est lancée pour inviter le public à agir contre ces pollutions. Tout un chacun peut en effet participer à lutter contre ces pollutions invisibles mais impactantes sur les activités du littoral : mettre aux normes son système d’assainissement, ramasser les déjections de son chien sur les trottoirs, ne pas déverser les eaux noires de son camping-car dans les eaux pluviales…

Découvrez la vidéo :